EP.48 – Sellsy : Amener 50% des nouveaux clients par le parrainage, par Alain Mevellec, DG.

 

alain mevellec sellsy

Partagez ce contenu avec vos collègues et amis

Ce qu’on apprend dans l’épisode :

🍉 Comment un programme de parrainage amène 50% des nouveaux clients.
🍉 Comment Sellsy a fait entrer 300 leads durant la Coupe du Monde.
🍉 Quelles sont les 3 directions stratégiques de Sellsy.

Sellsy : un programme de parrainage amenant 50% des nouveaux clients.

Cette semaine, je sors un épisode depuis le Liban. J’y suis avec un groupe de copains entrepreneurs avec qui on part chaque trimestre à l’autre bout du monde.

Le plus difficile lorsqu’on part souvent, c’est de rester efficient, même à plusieurs milliers de kilomètres de ses interlocuteurs.

Avec les clients par exemple. Toujours ce même Google calendar qui ne comprends pas les décalages horaires. Mon travail étant composé à 50% de call avec des prospects, des clients et des partenaires, c’est un véritable enfer.

Avec les collaborateurs ensuite. Guider différentes personnes et différents projets en télétravail demande une toute autre organisation, sans parler des process.

Pourquoi partir et se créer des difficultés, quand il serait plus simple de rester à Paris et de partir en vacances à d’autres moment ?

Pourquoi ne pas faire la même chose avec mes équipes au lieu de le faire avec d’autres personnes que je ne connais pas vraiment ?

(Roulement de tambour..)

Car c’est ma responsabilité de donner une vision à GrowthMakers, (et aux autres projets).

Donner une vision, ce n’est pas réfléchir une demi journée à son why et penser que c’est fini pour les 5 ans à venir. Ce n’est pas “être le Netflix de X” ou le “Uber de Y”.

C’est y réfléchir toutes les semaines, c’est m’ouvrir et apprendre chaque semaine.

C’est s’inspirer des autres, de ce qui me touche, de la photographie au design d’intérieur, en passant par le management décentralisé – chaque semaine afin de faire des rapprochements.

En résumé, donner une vision, c’est apprendre à se connaître soi-même.

Voilà ce que j’ai appris après trois années de « voyage-travail” : l’importance de sortir de son environnement pour mieux faire évoluer ses projets.

Et toi, comment fais-tu des rapprochements ?

Liens, outils et ressources :

Tu as aimé l’épisode ? Laisse un avis sur Apple Podcast ! ☺apple podcast

© 2018 Growth Makers